Je t’ai aimé

Aime

aime

“Aime”.

Bookmark the permalink.

5 Responses to Aime

  1. C’est etrange ce poeme: peut-etre est-ce mon cote terrien ou je ne comprends rien de rien a l’amour (trop longtemps mariee) ou au poeme, mais je ne peux m’empecher de poser la question “mais alors, bon sang, pourquoi le “speaker/elle” l’a-t-il quitte?” Tout semble etre la pour durer:
    Parce que tu es ce que tu es
    Et que je suis ce que je suis, comme je suis
    Et pas mieux.

    Ou est-ce justement pour ces derniers vers qu’elle l’a quitte: un amour trop fort pour ses forces, c’est sur ca va pas durer? … Il n’y a pas d’amour heureux… et la contemplation de la nature est, elle, fidele au rendez-vous: elle ne decevra pas, elle ne trahira pas, elle ne decoit pas, elle ne trahi pas. Ces cycles sont constants, rassurants meme dans ses tempetes….
    Bon, j’espere que je ne suis pas trop a cote de la plaque… et puis meme si je l’etais, ton poeme m’a parle et pour moi, c;est bien egoiste, c’est ce qui compte…
    Encore une fois, j’aime beaucoup comme tu le dis… avec les sons des oiseaux que j’entends dans le fond et qui le ponctuent.

    P.S. Tres reussie la version Anglaise

    Michal

    Like

  2. emmylgant says:

    Oui Michal, Ca dure jusqu’a ce qu’elle tombe dans le trou noir infini… Elle l’aime jusqu’au bout; mais lui, est-ce qu’il l’aime?
    Tes commentaires me font plaisir parce que cela veut dire que tu penses a ce que j’ecris, et si mes poemes te touchent, peu importe a quel niveau, peu importe si mon message est recu tel que je l’envoie (car en fin de compte on lit toujours a travers le prisme de sa propre experience)l’essentiel c’est que tu ressentes quelques choses. et j’adore le fait que, oui, mon ecriture te parle. C’est ma recompense.
    Les oiseaux que tu entends sont les colombes qui echangent des nouvelles tous les matins.
    Pour la version anglaise, je suis convaincue qu’il est impossible de traduire un poeme sans y faire des changements liguistiques severes!
    😉

    Like

  3. Ca dure jusqu’a ce qu’elle tombe dans le trou noir infini… Elle l’aime jusqu’au bout; mais lui, est-ce qu’il l’aime?

    A ce niveau d’abandon de soi, presque de delire, est-ce vraiment necessaire de savoir, est-ce qu’on n’atteint pas une certaine ‘complaisance’ a justement ne pas savoir ? N’est-on pas plus amoureux de l’amour et de l’imaginaire qu’il est capable de deployer que de l’etre aime? En fait, n’ attend-on pas un retour tout en le repoussant par l’exces d’eros, car la derive des sentiments, c’est si delicieux. L’amour peut rendre completement dingue, c’est sur! Cette perte de controle peut vraiment faire peur a l’object de son amour et… le faire fuir: il peut comprendre qu’il ne sera jamais a la hauteur.
    Oh la la! Vraiment, je suis mariee depuis bien trop longtemps 🙂

    Like

Say something, please.

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s